Vous l’aurez remarqué, le rythme est franchement moins soutenu depuis quelques semaines sur le blog. Je ne vais pas rentrer dans les détails pour en expliquer les raisons, mais disons que j’ai l’esprit relativement occupé, à tel point que je mets temporairement de côté le blog et la photographie. Fort heureusement, je ne les délaisse pas totalement, car j’essaye par ce billet de vous expliquer comment je consomme et pratique la photographie dans mon quotidien.

Il est clair que la photographie au quotidien se fait sans mon réflex, bien trop encombrant et moins spontané pour une pratique de tous les jours.
Ne voulant pas m’encombrer du D700, j’ai acheté le Fuji X100 lors de sa sortie et que j’ai revendu l’année dernière pour le remplacer par le Sony RX100. L’idée était d’avoir un appareil compact et performant à avoir toujours avec sois.
Mais depuis que j’ai dans ma poche un iPhone 5s, je dois avouer que les choses ont beaucoup changé. Non pas que j’abandonne le RX100, mais disons que je le préfèrerais pour une petite sortie photo ou un voyage quand je n’ai pas envie de m’encombrer de lourd matériel.

iPhone 5s + VSCO Cam

Pour moi, la photographie au quotidien doit être simple et spontanée ! J’entends par là que l’iPhone 5s est parfait dans le sens où je peux tout faire avec, de la prise de vue au stockage ou partage sur la toile.

Sans surprise, mon application favorite pour traiter les images est VSCO Cam, une application de la famille VSCO. Avec ses filtres s’inspirants de l’ère analogique, l’application offre également une variété de réglages précis et complets qui me permettent d’optimiser chacune de mes images. Et comme je le disais précédemment, l’iPhone permet un partage instantané, c’est pourquoi j’utilise une VSCO Grid pour partager mon travail 100 % iPhone. (bien que j’ai également une petite galerie sur mon portfolio)

Avec l’iPhone dans la poche, il faut juste savoir ouvrir les yeux !

Pas besoin d’un capteur full frame, l’iPhone impose ses codes photographiques et c’est à chacun de trouver son style en fonction des applications utilisées. D’ailleurs, il m’arrive parfois d’utiliser Snapseed (gratuit) pour traiter différemment et Digital Negative (2.69 €) pour shooter en RAW avec l’iPhone.

En utilisant une application comme VSCO Cam qui dégrade légèrement l’image, la chasse à l’appareil photo technologiquement parfait est inutile, et ça n’est pas le but recherché dans cette démarche que je qualifierais plutôt de « recherche visuelle » à travers ce que je peux croiser dans mon quotidien.
Le Sony RX100 est relégué au second plan, je verrais à l’avenir si je continu de l’utiliser ou non, mais en attendant, c’est armé de mon iPhone que je prends plaisir à photographier mon quotidien pendant que mon réflex attend impatiemment sa prochaine sortie !

Voilà pour ces quelques lignes d’humeur, en attendant le prochain billet.